Les profs

Ils arrivent des 4 coins du globe – Corée du Sud, Etats-Unis, Grèce, Royaume-Uni, Russie… découvrez la line up!

La Tasha Barnes & Joshua Mclean (USA)

La Tasha est une artiste américaine reconnue pour son sens de la musicalité, sa vitalité, et sa joie de vivre qu’elle exprime dans les danses qu’elle pratique: house, hip hop, waacking (funk/disco), jazz roots et bien sûr lindy hop. Invitée et appréciée dans de nombreux festivals (Paris Jazz Roots, Lindyfest, Lindy Focus, Herrang Dance Camp) La Tasha encourage les danseurs à cultiver et exprimer leur personnalité et leur identité dans leur danse et même dans leur vie, plus globalement.

Joshua Mclean, vit à Seattle et danse depuis qu’il a cinq ans. Il pratique le swing depuis 2011 et a depuis beaucoup voyagé pour transmettre sa passion du lindy hop, solo jazz et charleston. Dans ses classes, il aime tout particulièrement insister sur le rythme, la fluidité du mouvement, l’équilibre et la communication avec son partenaire. Tout comme La Tasha en 2017, Joshua a été nommé en 2015 ambassadeur du lindy hop par la Fondation Frankie Manning au Herrang Dance Camp, un très grand honneur à ses yeux.

Lire la vidéo

Jeong Woo Hong & Crystal Lee, Corée du Sud

Leur énergie débordante, leur bonne humeur, leur attitude faussement naïve et leur pédagogie n’a laissé personne indifférent lors du festival swing art 2018. Si vous ne les connaissez pas encore, venez le vérifier par vous-même! Fondateurs d’une école de danse à Séoul, Jeong Woo & Crystal Lee y donnent régulièrement des cours, mais rassurez-vous, ils parcourent également le monde entier pour transmettre à un maximum de danseurs leur technique, leur passion et leur énergie à 200 % positive!

Lire la vidéo

Daniil Nikulin & Maria Filippova (Russie)

Daniil Nikulin est un danseur et chorégraphe russe. Si sa carrière débute par le boogie woogie c’est aujourd’hui le swing que l’artiste pratique intensément. Son style, que ce soit en lindy hop ou en solo, est unique car il tire son inspiration du jazz authentique mais également du locking (style de funk), du classique ou de la danse indienne traditionnelle.

Maria Filippova commence également sa carrière de danseur avec le boogie woogie qu’elle pratiquera en compétition et en social avec Daniil. Adepte de la musique jazz, Maria est à la recherche d’une danse plus naturelle, plus intense, qu’elle retrouve dans le lindy hop. La passion est née et Maria aime tout particulièrement exploiter les concepts « d’active following » de syncope, de fluidité du mouvement de rythmique. Entre précision technique et élégance, vous le verrez en mars prochaine, son style est unique.

Lire la vidéo

Irene Ragusini & Tony Jackson, Grèce & Royaume-Uni

Irene est gréco-italienne, Tony anglais, il enseigne régulièrement à Londres et elle est basée à Gand (Belgique). Leur première rencontre date de 2011 et depuis 2013 la distance ne les empêche pas de performer et enseigner tous les deux dans toute l’Europe. A leurs yeux, la danse en social est la clé du swing et c’est pour cette raison qu’ils essaient au maximum de s’inspirer de leur improvisation pour nourrir leurs cours. Etre soi-même, trouver du plaisir en dansant, fait partie des qualités d’un bon danseur, qu’il soit follower ou leader.

Lire la vidéo